Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Adamantablogue
  • Adamantablogue
  • : *Étonnement systémique et libertaire *Évaluations de l'actualité culturelle, artistique, politique, économique, sociale *Ouvertures vers la pensée non conformiste
  • Contact

Partenariats

 

Liminaire

Le site source de ce blog, adamantane.net, a été mis en chantier et en ligne pour assurer simultanément plusieurs fonctions :
  • Présenter un ensemble de littératures polychromes : poèmes, essais, critiques, préfaces, documents pédagogiques, schémas didactiques, fragments sur des thèmes divers
  • Publier des auteurs, et plus généralement afficher des artistes, connus comme méconnus
  • Servir de portail à des associations à but artistique et culturel
  • Accueillir des activités d'écriture collaborative
  • Dissimuler un espace privé dédié à des recherches symboliques.
Son rédacteur veut les assurer de manière :

  • Systémique : les liens et interactions entre les divers domaines de la pensée active constituent en noosphère vivante ce qui sans eux ne serait qu'une froide encyclopédie des savoirs ;
  • &, conjonction de coordination
  • Libertaire : la personne est première ; les maîtres à penser sont à fréquenter avec d'extrêmes précautions, et le progrès nait de la réflexion autonome de chacun venant se combiner à celle des autres.


Recherche

Adamanquoi ?


Rédacteur Agoravox


Nous sommes tous capables d'observer et de commenter.



fremen
Nous sommes tous responsables de l'état de la terre (et du ciel...).



Nethique.info

Nous pratiquons tous les bonnes manières, surtout avec les inconnus.



Cyber@cteurs

Nous pouvons tous intervenir directement dans les processus de décision.





Nous sommes tous aptes à décider de ce qui est bon pour nous.



Nous habitons tous le même village en forme de globe.

Add to Netvibes

Nous avons les moyens de regouper nos blogues en réseau .




Nous pouvons faire connaissance directement par delà les terres et les mers.

Archives

1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 18:19

 

Les glossaires et les polyglottes,don_des_langues
Les corsaires et les matelotes
En quadrilles langoureux s'agacent

Les linguistes et les multilingues
Les artistes et les camerlingues
En gavottes languides s'enlacent

Les gloseux fous et les langagiers
Les taiseux doux et les imagiers
En menuets languissants se placent

Les languards et les beaux glossographes
Les bavards et les gris soulographes
En des slows alanguis se prélassent.

 

                      * * *

 
 

La glossolalie serait le don des langues poussé à son extrême, comprendre et parler sans avoir appris. A défaut de don des langues, je me suis limité à un don - partiel il est vrai - de la langue.

Les lemmes de la famille sont dérivés de plusieurs radicaux  : le grec
γλωσσα , le latin lingua et le français langue. Ainsi me sont revenus glossaire, polyglotte, gloseux - celui qui glose - et glossographe, puis linguiste et multilingue, et enfin linguard - celui qui prend langue avec ardeur - et langagier.

Les intrus sont langoureux, languides, languissants et alanguis, dont la parenté n'est que paronymique, mais dont le voisinage verbal méritait d'être sublimé. De plus, issus du latin langor, maladie, faiblesse, ils sont à leur place légitime dans ce bal de village.

Le mode de construction des strophes m'a permis de convoquer à cette sauterie une population hétéroclite et- bigarrée. Je prie les camerlingues de me pardonner de leur avoir suggéré la fréquentation des soulographes, et vice-versa bien entendu !

 

Crédits :


Merci à Giotto di Bondone alias Ambrogiotto di Bondone pour cette oeuvre à propos du don des langues datant de la première Pentecôte...et peinte - huile sur bois, panneau d'autel -  vers 1310.


Merci aux opérateurs du Service d'ORL et de chirurgie de la Face et du Cou de l'Hopital Européen Georges Pompidou, pour leur glossectomie partielle latérale et évidement ganglionnaire cervical bilatéral en date du 19 juin 2012.


Partager cet article

Repost 0
Published by Adamantane - dans Textes brefs
commenter cet article

commentaires