Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Adamantablogue
  • Adamantablogue
  • : *Étonnement systémique et libertaire *Évaluations de l'actualité culturelle, artistique, politique, économique, sociale *Ouvertures vers la pensée non conformiste
  • Contact

Partenariats

 

Liminaire

Le site source de ce blog, adamantane.net, a été mis en chantier et en ligne pour assurer simultanément plusieurs fonctions :
  • Présenter un ensemble de littératures polychromes : poèmes, essais, critiques, préfaces, documents pédagogiques, schémas didactiques, fragments sur des thèmes divers
  • Publier des auteurs, et plus généralement afficher des artistes, connus comme méconnus
  • Servir de portail à des associations à but artistique et culturel
  • Accueillir des activités d'écriture collaborative
  • Dissimuler un espace privé dédié à des recherches symboliques.
Son rédacteur veut les assurer de manière :

  • Systémique : les liens et interactions entre les divers domaines de la pensée active constituent en noosphère vivante ce qui sans eux ne serait qu'une froide encyclopédie des savoirs ;
  • &, conjonction de coordination
  • Libertaire : la personne est première ; les maîtres à penser sont à fréquenter avec d'extrêmes précautions, et le progrès nait de la réflexion autonome de chacun venant se combiner à celle des autres.


Recherche

Adamanquoi ?


Rédacteur Agoravox


Nous sommes tous capables d'observer et de commenter.



fremen
Nous sommes tous responsables de l'état de la terre (et du ciel...).



Nethique.info

Nous pratiquons tous les bonnes manières, surtout avec les inconnus.



Cyber@cteurs

Nous pouvons tous intervenir directement dans les processus de décision.





Nous sommes tous aptes à décider de ce qui est bon pour nous.



Nous habitons tous le même village en forme de globe.

Add to Netvibes

Nous avons les moyens de regouper nos blogues en réseau .




Nous pouvons faire connaissance directement par delà les terres et les mers.

Archives

17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 16:18

http://www.adamantane.net/illustrations/orb/Mu mi par la curiosité mi par la nostalgie, je me suis abonné à ORBS, la revue qui se proclame sans ambages L'AUTRE PLANÈTE...Et me suis fait livrer le numéro 0 [1].

J'avais bien lu dans Wikinews l'annonce du lancement de numéro inaugural, mais il m'a fallu une sollicitation supplémentaire, ce 25 juillet,via le blog des amis de Jacques Bergier, pour passer à l'acte.

L'exemplaire d'ORBS qui m'a été envoyé par la poste depuis Orléans, dans une enveloppe certes matelassée mais bien trop grande (32 x 26) pour l'objet (17 x 17), ce qui lui faisait courrir un risque, étant donné les pratiques du transporteur, m'est arrivé sans mot d'accompagnement, ni lettre de remerciement...

 

Quelle est ma première impression après une première prise en main et prise à l'oeil ?

Un article de la Nouvelle République du Centre, consacré à ces enfants d'Amboise qui lancent cette nouvelle planète, affirme fièrement  : A l'instar de Planète, la première revue de bibliothèque créée par Pauwels, Bergier et Richaudeau, Orbs déplie l'éventail de l'oeuvre humaine, transcendant les clivages et les préjugés, avec discernement et respect, dans une démarche de vision globale et de reliance intégrale.

Bon, passe pour la vision globale, mais qu'est la reliance intégrale ? Mystère et boule de gomme...Reliance est un vocable anglais, dont la traduction usuelle est confiance [2]. Je sais bien que certains sociologues l'ont francisé pour désigner le fait d'appartenir à un système, ce que la Socio-Dynamique de Jean-Christian Fauvet appelle tout simplement appartenance (...sentiment d'appartenance...désir d'appartenance....fierté d'appartenance...).

Ne chipotons pas.

 

Une remarque cependant.

François Richaudeau est cité parmi les grands ancêtres. C'est le droit des éditeurs, conseillés si j'ai bien compris par Polykali. Si je m'en tiens, pour mon premier coup d'oeil, aux caractéristiques immédiatement perceptibles de l'objet ORBS, j'éprouve un premier désagrément. La mise en page imite bien, vu de Sirius, celle de Planète. A ce premier détail - l'endroit diabolique où loge le démon malfaisant des artisans - près que les marges intérieurs mesurent à peine 5 mm (cinq millimètres), ce qui rend la lecture impossible sans casse la reliure.

 

http://www.adamantane.net/illustrations/la_lettre_et_l_esprit/J'ai relu mon vieil exemplaire de La Lettre et l'Esprit. Il y est bien précisé cette précaution de bons sens qui consiste à adapter les marges aux pratiques de lectures et aux contraintes physiques de l'objet livre.

Dans la typographie du premier numéro d'ORBS, cette précaution est bafouée deux fois.

les marges intérieures ne permettent pas la lecture des parties droites, en page paire, et gauche en page impaire du texte.

De même, la modicité de l'espace alloué aux marges extérieures (10 mm) oblige à déplacer les pouces (un livre, ça se tient dans les mains...) pour lire les parties gauches du texte en page paire et les parties droites en page impaire.

 

D'autres utiles conseils de François Richaudeau ont eux aussi été zappés.

Les notes de l'article Métapsychique et Surréalisme, comme celles de l'article  Magnétiser la chair ? sont reportées en fin d'article. Ce n'est pas trop grave, d'ailleurs, car les appels de note en corps 2 (?) ne se voient pas à lecture.

Les légendes des illustrations sont parfois incompréhensibles : pages 86 et 87, sont légendée deux images à gauche et aucune à droite, alors qu'il y a une image à gauche et deux à droite. Elles peuvent même avoir été omises, comme pour les sphères solaires des pages 16 et 17.

 

Je m'arrête ici pour ce qui est de la forme de la forme. La prochaine fois, je vous parlerai du

fond de la forme et de la forme du fond. Quant au fond du fond, à chaque lecteur de s'en faire son idée...

----------------------------------------

 

Crédits   J'ai emprunté l'image au très intéressant - selon mes critères - site Le réseau des Orbes, bravant la mention "interdit" qu'un passage de curseur fait apparaitre sur l'illustration, neutralisant la commande <enregistrer l'image sous>...Une action sur la touche <Impécr> et une copie dans Paint permettant de contourner l'obstacle, j'ai provisoirement reproduit  la photo (?)...J'espère que ses auteurs ne m'en voudront pas, après tout je travaille ici pour leur notoriété. Je leur ai toutefois par courtoisie demandé l'autorisation de ne pas la retirer...

 

[1] Pourquoi pas aussi un numéro -1, un numéro -2 ? Le vocabulaire du théâtre, avec la couturière, la générale et la première, est tout de même plus suave...

 


[2] Référence : Cassell's English-French Dictionnary, 25th edition, 1954 ; page 367, colonne 2. Reliance , n. Confiance, f. To place reliance on, mettre sa confiance dans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Adamantane - dans Notes de lecture
commenter cet article

commentaires

temps 14/01/2016 00:04

Bonjour,
un mot sans art, est un mot sans sens.
Un peu comme google qui affiche une infinité de résultat, mais jamais le bon.
Cordialement

senegal 22/09/2014 14:50


Merci pour cet article bien pensèe.


Je fais partie de la liste de lecteurs qui attendent la suite. Cependant le fond semble poser probleme... ? Ou bien... ça tarde à venir.

massage 19/08/2014 10:01


Merci d'avoir publié cet avis critique sur la forme, j'attends avec intérêt l'article sur le fond, car je suis dans le même cas de figure quant à la commande de la revue ! Bon, ça me gêne
l'histoire de la reliure mal pensée, car la lecture sans être un massage de la revue, ne doit pas l'abimer, surtout si nous sommes amené à la lire et relire au fil des années...

Anne Marie Biancardini 08/12/2013 10:40


Bonjour, 


 


Je suis à la recherche d'une poésie qui comporte la phrase " mille visages, mille paroles ne peuvent remplacer " pouvez vous me dire qui l'a écrite s'il vous plait.


 


Dans l'attente de votre réponse, je vous souhaite une excellente journée


 


Anne-Marie

Michel %outet 18/08/2013 00:41


On attend la suite avec impatience...