Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Adamantablogue
  • Adamantablogue
  • : *Étonnement systémique et libertaire *Évaluations de l'actualité culturelle, artistique, politique, économique, sociale *Ouvertures vers la pensée non conformiste
  • Contact

Partenariats

 

Liminaire

Le site source de ce blog, adamantane.net, a été mis en chantier et en ligne pour assurer simultanément plusieurs fonctions :
  • Présenter un ensemble de littératures polychromes : poèmes, essais, critiques, préfaces, documents pédagogiques, schémas didactiques, fragments sur des thèmes divers
  • Publier des auteurs, et plus généralement afficher des artistes, connus comme méconnus
  • Servir de portail à des associations à but artistique et culturel
  • Accueillir des activités d'écriture collaborative
  • Dissimuler un espace privé dédié à des recherches symboliques.
Son rédacteur veut les assurer de manière :

  • Systémique : les liens et interactions entre les divers domaines de la pensée active constituent en noosphère vivante ce qui sans eux ne serait qu'une froide encyclopédie des savoirs ;
  • &, conjonction de coordination
  • Libertaire : la personne est première ; les maîtres à penser sont à fréquenter avec d'extrêmes précautions, et le progrès nait de la réflexion autonome de chacun venant se combiner à celle des autres.


Recherche

Adamanquoi ?


Rédacteur Agoravox


Nous sommes tous capables d'observer et de commenter.



fremen
Nous sommes tous responsables de l'état de la terre (et du ciel...).



Nethique.info

Nous pratiquons tous les bonnes manières, surtout avec les inconnus.



Cyber@cteurs

Nous pouvons tous intervenir directement dans les processus de décision.





Nous sommes tous aptes à décider de ce qui est bon pour nous.



Nous habitons tous le même village en forme de globe.

Add to Netvibes

Nous avons les moyens de regouper nos blogues en réseau .




Nous pouvons faire connaissance directement par delà les terres et les mers.

Archives

30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 16:33

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f2/Jean_Mi%C3%A9lot%2C_Brussels.jpgNon, la transclusion n'est pas une conclusion transcendentale...

C'est en fouinant dans les pages d'aide consacrées au tout nouvel éditeur visuel de WikiPédia [1] que vous découvrirez ce mot.

De même que Monsieur Jourdain prosait sans le savoir, lorsque vous semez des alias {2] dans vos dossiers informatiques, vous transclusionnez sans le savoir. En effet, ouvrir l'alias, de quelque dossier que ce soit, appelle un fichier source unique, le seul qui soit modifiable. Ces copies virtuelles engendrent un grande économié de moyens et un substantiel gain en volume mémoire.

Transclusion et lien sont les deux outils de codage qui distinguent l'hypertexte [3] du texte.

 

Le lien, une fois activé, fait apparaître, soit sur l'écran lui-même (la fameuse fenêtre popeupe, ou bien une autre zone de l'écran) soit sur un autre écran un autre élément d'information autonome, texte, image, son, vidéo ou autre. Les notes de bas de page peuvent être typographiquement traitées par lien symétrique : cliquer sur le numéro de note renvoie physiquement à la note (économie du défilemen) et depuis la note cliquer sur le numéro renvoie au point de départ.. Je n'ai pas choisi cette option sur ce blogue...

 

La transclusion, elle, est si j'ai bien compris  implicite. Tel ou tel paragraphe du texte, par exemple, a sa source stockée ailleurs en tant que texte. Modifier le texte source modifie ce paragraphe dans tous les textes qui y font appel, un peu à la manière de la définition d'un style dans une feuille de style. Celles des images illustrant ce blog qui sont puisées dans le fichier illustrations du portail adamantane résultent de transclusions. Si je modifie l'image (c'est à dire associe une autre image à la même adresse URL), alors l'image sera changée sur le blog et sur les pages des autres sites associés au portail...

 

En pratique, transclusion = inclusion par  transfusion...[4]

 

Pour revenir sur le thème de la néologisation, le mot a été forgé en anglais, mais rien n'interdit, vu l'étymologie de ses composants, de l'adopter tel quel en français. Les espagnols écrivent transclusión. Les allemands et les danois  transklusion. Les portugais transclusão. Les polonais transkluzja

 

Crédits : L'illustration est insérée par transclusion depuis WikiMédia Commons. Ce moine copiste - les travaux des copistes avaient des ressemblances avec les hypertextes ; la typographie de la revue Planète, due à François Richaudeau, s'isnspira ouvertement de la structure des manuscrits médiévaux -  est Jean Miélot, secrétaire, scribe et traducteur de Philippe le Bon

 

 

[1] Je sais, cela s'écrit Wikipedia, mais d'une part cette manière d'écrire avec un P me rappelle la syntaxe Wiki d'origine, et d'autre part le é me semble judicieux ouïe la prononciation usuelle du mot.

{2] Alias est le nom MacOS d'un concept que Windows nomme raccourci.

[3] Attention, hypertexte est un VIP (Vocable Insidieusement Polysémique). En effet, outre l'acception chère aux informaticiens et autres webmaistres (une variante orthographique ne fait pas de mal, de temps en temps...) , il y a l'acception antérieure due à de distingués  linguistes, tels que Gérard Genette et les suivants...

[4] Merci, Marcel...

Partager cet article

Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article

commentaires

Marcel Trucmuche 01/08/2013 15:07


Je lis au milieu de votre article :


En pratique, tranclusion = inclusion par 
tranfusion...


Votre touche s se joue de vos digitales manipulations. Mais
en même temps, le mot de "tranfusion" (et la "tranclusion" qui en découle) pourrait peut-être faire l'objet d'une prochaine dérive linguistique. On dit bien "château" pour ne plus dire "chasteau"
ou "castel".


Heureux de vous voir de retour et très prolifique ces
derniers temps.


Amicalement

Adamantane 01/08/2013 16:05



C'est très gentil de deviner en quelque sorte une valeur prémonitoire à mes s-camotages. Le préfixe latin trans souffre d'une infirmité congénitale : regrouper deux préfixes
disctincts en grec ancien, διά - dia (à travers) et   ὑπέρ - hyper (au delà).


Le mot grec pour fermeture (équivalent du radical -clusion, du latin cludere) étant ϰλεἴθρον (claustra, cloître, clotûre,...,-closion) la transclusion se aurait pu se nommer, plus
éthymo-logiquement, diaclosion...Diaclosion est par ailleurs inconnu de Gougueule, et même de l'hyper-fureteur Copernic.


Merci pour votre message amical.