Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Adamantablogue
  • Adamantablogue
  • : *Étonnement systémique et libertaire *Évaluations de l'actualité culturelle, artistique, politique, économique, sociale *Ouvertures vers la pensée non conformiste
  • Contact

Partenariats

 

Liminaire

Le site source de ce blog, adamantane.net, a été mis en chantier et en ligne pour assurer simultanément plusieurs fonctions :
  • Présenter un ensemble de littératures polychromes : poèmes, essais, critiques, préfaces, documents pédagogiques, schémas didactiques, fragments sur des thèmes divers
  • Publier des auteurs, et plus généralement afficher des artistes, connus comme méconnus
  • Servir de portail à des associations à but artistique et culturel
  • Accueillir des activités d'écriture collaborative
  • Dissimuler un espace privé dédié à des recherches symboliques.
Son rédacteur veut les assurer de manière :

  • Systémique : les liens et interactions entre les divers domaines de la pensée active constituent en noosphère vivante ce qui sans eux ne serait qu'une froide encyclopédie des savoirs ;
  • &, conjonction de coordination
  • Libertaire : la personne est première ; les maîtres à penser sont à fréquenter avec d'extrêmes précautions, et le progrès nait de la réflexion autonome de chacun venant se combiner à celle des autres.


Recherche

Adamanquoi ?


Rédacteur Agoravox


Nous sommes tous capables d'observer et de commenter.



fremen
Nous sommes tous responsables de l'état de la terre (et du ciel...).



Nethique.info

Nous pratiquons tous les bonnes manières, surtout avec les inconnus.



Cyber@cteurs

Nous pouvons tous intervenir directement dans les processus de décision.





Nous sommes tous aptes à décider de ce qui est bon pour nous.



Nous habitons tous le même village en forme de globe.

Add to Netvibes

Nous avons les moyens de regouper nos blogues en réseau .




Nous pouvons faire connaissance directement par delà les terres et les mers.

Archives

6 août 2006 7 06 /08 /août /2006 16:55
Mémoires du Comte de Saint-Germain, Berne, 1779

Huitième principe
Des dangers de l'inactivité

L'oisiveté à laquelle le militaire est condamné le corrompt nécessairement ; elle est la source de tous les vices...Quand on conduit les hommes comme des enfans, ils restent enfans toute leur vie...ce n'est qu'en les exerçant qu'on donne de l'aptitude et de l'énergie aux hommes.
C'est en occupant l'officier et le soldat qu'on les empêche de donner dans tous les travers.

Page 131
Les sous-titres engagent la responsabilité du rédacteur
Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article
4 août 2006 5 04 /08 /août /2006 16:52
Mémoires du Comte de Saint-Germain, Berne, 1779

Septième principe
De l'équité dans le commandement

La subordination doit être aussi exacte, aussi entière de grade à grade que du Soldat au général de l'armée ; mais elle ne doit pas être tyrannique ni arrogante de la part des supérieurs, ni servitude dans les inférieurs.

Page 130
Les sous-titres engagent la responsabilité du rédacteur. Il n'y a aucune relation à chercher entre le contenu de ce principe et la date anniversaire du 4 août...Quoi que...
Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article
2 août 2006 3 02 /08 /août /2006 16:47
Mémoires du Comte de Saint-Germain, Berne, 1779

Sixième principe
Du droit conditionnel à des ressources suffisantes

L'homme doit avoir sur cette terre un état certain qui lui fournisse les moyens de vivre honnêtement, que l'humeur, le caprice, la légèreté et la dureté ne puissent jamais lui ôter & qu'il e puisse perdre que par sa propre faute,s'il ne remplit pas ses devoirs. Le sort du militaire doit être assuré dès qu'il remplit ses devoirs.
C'est à la législation à lui prescrire et faire connoître les devoirs qu'elle exige de lui. Le pouvoir des commandants pour punir doit être limité.

Page 128
Les sous-titres engagent la responsabilité du rédacteur
Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article
31 juillet 2006 1 31 /07 /juillet /2006 16:38
Mémoires du Comte de Saint-Germain, Berne, 1779

Cinquième principe
De la clarté des contrats

L'officier doit servir tout le temps que ses forcés le lui permettent. S'il veut se retirer...il ne doit rein avoir à espérer pour les suites. Il a été payé pour les services qu'i a rendus. Si au contraire il a usé sa sante et ses forces dans le service...alors il est juste...qu'il conserve pour le reste de ses jours ses appointements.

...pour les soldats. Leur enrôlement devroit être de dix années. Quand le soldat a fini le temps...il doit être le maître de se retirer s'il le veut,...parce qu'il a fait un contrat qui doit être sacré...S'il veut contracter une seconde fois & toujours pour dix années, on doit lui accorder deux à trois deniers de solde de plus par jour....

Page 121
Les sous-titres engagent la responsabilité du rédacteur
Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article
29 juillet 2006 6 29 /07 /juillet /2006 16:34
Mémoires du Comte de Saint-Germain, Berne, 1779

Quatrième principe
De la maîtrise égalitaire des rémunérations

La prodigalité des finances introduit l'esprit d'intérêt opposé à l'esprit d'honneur,...et cet esprit d'intérêt produit la corruption.
Les appointements pour chaque grade doivent être réglés fixément, de façon que chaque individu puisse vivre honnêtement selon son grade...


Page 119
Les sous-titres engagent la responsabilité du rédacteur
Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article
28 juillet 2006 5 28 /07 /juillet /2006 18:19

Les dix lois dites des Druides, ou des Gaulois , telles que citées par François-Auguste de Chateaubriand dans le Génie du Christianisme, sont :

  • L'univers est éternel, l'âme immortelle.

  • Honore la nature.

  • Défendez votre mère, la patrie, la Terre.

  • Admet la femme dans tes conseils.

  • Honore l'étranger, et mets à part sa portion dns la récolte.

  • Que l'infâme soit enseveli dans la boue.

  • N'élève point de temple, et ne confie l'histoire du passé qu'à ta mémoire.

  • Homme, tu es libre : sois sans propriété.

  • Honore le vieillard, et que le jeune homme ne puisse déposer contre lui.

  • Le brave sera récompensé après la mort, et le  lâche puni.
A nouveau une question au passage, au hasard et au lecteur, comme eût écrit le regretté Alphonse Allais : que suggère un rapprochement entre ce texte, celui des lois du second Zoroastre, celui du hoax de Baltimore ?


Selon Strabon, la société Gauloise (ou plutôt Celte ?) était riche de trois intelligentsias : les Bardes, chantres sacrés ; les Vatès, devins interrogeant les mancies ; les Druides, gardiens de l'éthique et de la philosophie morale.

Crédits : merci à la Bibliothèque Diocésaine de Chartres, pour cette reproduction du frontispice de l'ouvrage de Ioannis-Georgii Frickii, Commentation de Druidis ocidentalum populorum philosophis, publié à Ulm en 1744.
Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article
27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 16:30
Mémoires du Comte de Saint-Germain, Berne, 1779

Troisième principe
Du bon diagnostic des compétences

Il ne suffit pas pour le bien du service de choisir des hommes de bonnes mœurs, pour les mettre à la tête des troupes ; ils doivent  être outre cela intelligents & reconnus capables par leurs services précédents...les hommes ne peuvent se donner les talens ; il faut les chercher où la nature les a placés.

Page 118
Les sous-titres engagent la responsabilité du rédacteur
Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article
26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 08:59


Les douze lois dites du second Zoroastre, telles que citées par François-Auguste de Chateaubriand dans le Génie du Christianisme, sont :

  • Le temps sans bornes et incréé est le créateur de tout.

  • La parole fut sa fille, et de sa fille naquirent Orsmus, dieu du bien, et Arimhan, dieu du mal.

  • Invoque le taureau céleste, père de l'herbe et de l'homme.

  • L'œuvre la plus méritoire est de bien labourer son champ.

  • Prie avec pureté de pensée, de parole et d'action.

  • Enseigne le bien et le mal à ton fils âgé de cinq ans.

  • Que la loi frappe l'ingrat.

  • Qu'il meure, le fils qui a désobéi à son père.

  • La loi déclare impure la femme qui passe à un second hymen.

  • Frappe le faussaire de verges.

  • Méprise le menteur.

  • A la fin et au renouvellement de l'année, observe cinq joursde fête.


Une question au passage : que suggère un rapprochement entre ce texte et celui du hoax de Baltimore ?

Pourquoi parler du second  Zoroastre ? Je laisse la parole à Voltaire :

Cependant les persans furent toujours un peuple ingénieux. Locman, qui est le même qu’Ésope, était né à Casbin. Cette tradition est bien plus vraisemblable que celle qui le fait originaire d’Éthiopie, pays où il n’y eut jamais de philosophes. Les dogmes de l’ancien Zerdust, appelé Zoroastre par les grecs, qui ont changé tous les noms orientaux, subsistaient encore. On leur donne neuf mille ans d’antiquité ; car les persans, ainsi que les égyptiens, les indiens, les chinois, reculent l’origine du monde autant que d’autres la rapprochent. Un second Zoroastre, sous Darius, n’avait fait que perfectionner cette antique religion. C’est dans ces dogmes qu’on trouve les premières notions de l’immortalité de l’âme, et d’une autre vie heureuse ou malheureuse.

In l' Essai sur l'histoire générale et sur les moeurs et l'esprit des nations..., chapitre IV : les Perses.

Le premier Zoroastre, également connu sous le nom de Zarathoustra, a laissé un ensemble de règles de vie qui semblent aller bien plus en profondeur que celle que Chateaubriand rapporte. Imaginons qu'elles soient aujourd'hui la loi commune. Quelle serait alors Das Antlizt der Erde,  la face de la terre ?
  • Préserver la pureté de l'eau, de la terre, de l'air et du feu.

  • Garantir à tous niveaux l'égalité des hommes et des femmes.

  • Rejeter l'esclavage et la soumission de l'être humain à d'autres êtres humains.

  • Permettre à chacun de vivre de ses efforts et  bannir le vol et le pillage.

  • Construire la maison de dieu dans le coeur de l'homme, et s'interdire l'idolâtrie.

  • Refuser  oppression et si nécessaire, se soulever pour l'éliminer.

  • Ne commettre aucun mal aux animaux et considérer leur sacrifice comme un crime .
Crédits : merci à Semnoz, qui a initialisé sur WikiPédia le 8 novembre 2003 l'article de référence dont sont adaptées les 7 règles ci-dessus , et aux autres contributeurs de cet article.
Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article
25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 16:26
Mémoires du Comte de Saint-Germain, Berne, 1779

Deuxième principe
De la nécessité d'une éthique partagée

La religion, et les bonnes mœurs qui en sont un écoulement nécessaire, ont ensemble une telle influence sur le sort des Empires que leur décadence...fut  constamment l'effet (& la suite ?) de l'affaiblissement de la religion qui amène nécessairement la corruption des mœurs...

Page 117
Les sous-titres engagent la responsabilité du rédacteur
Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 08:47
Le 22 juillet j'avais cité le texte qui suit :

Il est humiliant pour notre orgueil de trouver que les maximes des la sagesse humaine peuvent se renfermer dans quelques pages. Et dans ces pages encore, combien d'erreurs !

Et demandé :

Qui a bien pu écrire ça ?
-Un disciple du fils de Sophronisque et époux de Xanthippe, nourri du lait de la sagesse et débattant à l'ombre d'un olivier ?
-Un philosophe du siècle des lumières, collaborateur occasionnel de l'Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers , parmi les cent-cinquante réunis par Denis Diderot et Jean le Rond  d'Alembert ?
-Un chercheur en écologie humaine, collaborateur de WikiPédia, commentant les versions successives de la Déclaration des droits de l'Homme ?

Ce texte est de François-Auguste, Vicomte de Chateaubriand.
Il est extrait du Génie du Christianisme, Paris, Gabriel Roux éditeur-libraire 24 rue des Grands Augustins 1855 ; imprimé par Simon Raçon et Cie, 1 rue d'Erfurth.
Il est placé dans la première partie (Dogmes et doctrines), livre second (Vertus et lois morales), chapitre IV (Des lois morales ou du décalogue).

L'auteur cite in extenso plusieurs référentiels , dont les lois :
-du second Zoroastre
-indiennes (hindoues)
-égyptiennes
-de Minos
-de Solon
-primitives de Rome
-des Gaules ou des druides
-de Pythagore
dans la perspective que le lecteur les place en perspectives avec le lois de Moïse.



Repost 0
Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article