Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Adamantablogue
  • Adamantablogue
  • : *Étonnement systémique et libertaire *Évaluations de l'actualité culturelle, artistique, politique, économique, sociale *Ouvertures vers la pensée non conformiste
  • Contact

Partenariats

 

Liminaire

Le site source de ce blog, adamantane.net, a été mis en chantier et en ligne pour assurer simultanément plusieurs fonctions :
  • Présenter un ensemble de littératures polychromes : poèmes, essais, critiques, préfaces, documents pédagogiques, schémas didactiques, fragments sur des thèmes divers
  • Publier des auteurs, et plus généralement afficher des artistes, connus comme méconnus
  • Servir de portail à des associations à but artistique et culturel
  • Accueillir des activités d'écriture collaborative
  • Dissimuler un espace privé dédié à des recherches symboliques.
Son rédacteur veut les assurer de manière :

  • Systémique : les liens et interactions entre les divers domaines de la pensée active constituent en noosphère vivante ce qui sans eux ne serait qu'une froide encyclopédie des savoirs ;
  • &, conjonction de coordination
  • Libertaire : la personne est première ; les maîtres à penser sont à fréquenter avec d'extrêmes précautions, et le progrès nait de la réflexion autonome de chacun venant se combiner à celle des autres.


Recherche

Adamanquoi ?


Rédacteur Agoravox


Nous sommes tous capables d'observer et de commenter.



fremen
Nous sommes tous responsables de l'état de la terre (et du ciel...).



Nethique.info

Nous pratiquons tous les bonnes manières, surtout avec les inconnus.



Cyber@cteurs

Nous pouvons tous intervenir directement dans les processus de décision.





Nous sommes tous aptes à décider de ce qui est bon pour nous.



Nous habitons tous le même village en forme de globe.

Add to Netvibes

Nous avons les moyens de regouper nos blogues en réseau .




Nous pouvons faire connaissance directement par delà les terres et les mers.

Archives

31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 14:49

http://www.adamantane.net/illustrations/zorro/

 

Larvatus Prodeo

René Descartes

----------------------

 

Le 10 juin 2010  Guénaël Pépin publiait sur ZDNet France un article intitulé :


La majorité des Français serait contre l’anonymat des blogueurs, vraiment ?

 

Il y fait référence à une question-sondage récente  dont il critique à juste la formulation : Selon un sondage réalisé pour la Tribune, 59% des Français seraient favorables à l’identification systématique des blogueurs pour prémunir des actes  malfaisants  qui ne seraient pas punis. Vous avez dit question orientée ?

 En écho à la très controversée proposition de loi de Jean-Louis Masson pour lever l'anonymat des blogueurs, l'institut BVA a réalisé un sondage sur cette thématique pour l'éditeur de logiciels Avanquest, diffusé dans La Tribune. La question était posée comme suit : « Le sénateur Jean-Louis Masson a déposé une proposition de loi visant à obliger les blogueurs à divulguer leur identité afin, dit-il, de pouvoir poursuivre ceux qui seraient « malfaisants ». Vous personnellement, êtes-vous favorable ou opposé à cette proposition de loi du sénateur Masson ? »


Ce papier a à ce jour suscité 34 commentaires. Leur lecture montre l'utilité de spécifier quelques uns des mots utilisés dans le débat : indentification, anonymat, pseudo, identité...

Le premier commentaire émane du ...PDG d'Avantquest, qui fait référence à un billet qu'il avait lui-même mis en ligne le 2 novembre 2009.

 

Sémantiquement parlant, je diagnostique, de manière très caractéristique,  une confusion entre anonymat et pseudonymat.
Volontaire ou non ?

Un courrier anonyme [*] est un courrier non signé. Dans Dix petits nègres, Agatha Mary Clarissa Christie met en scène un corbeau qui signe, dans la version française, A.N.Onyme...Il s'agit d'un pseudo. Le courrier n'est donc pas anonyme...
Dans le domaine de la production artistique, les noms de plume - à distinguer dee nom sde convenance - sont fréquents, et rares sont les affaires du genre Emile Ajar. De même dans le monde de la chanson, de la religion, de la politique, de la guerre....

Un internaute qui utilise un pseudonyme personnel  finit par être assez clairement identifié par ses partenaires. De plus, les listes, blogs, espaces de discussion, wikis, qui dans leur formulaire d'enregistrement demandent la déclaration d'un identifiant et d'un mot de passe, demandent aussi la déclaration du vrai nom -mais cette dernière est-elle vérifiable ? -.
Comme il n'y a pas de blogueurs (ni de blogueuses) anonymes, la proposition faite de lever l'anonymat est tout simplement logiquement inconsistante.

Ou son auteur ignore certains aspects de sa langue maternelle ( pour un X-Mines, ce n'est pas très fort, mais hélas plausible), ou il est manipulateur, ou il est du genre irréfléchi, ce qui n'a rien de rassurant vu ses autres titres (Deux doctorats d'Etat, etc...) . ll sait pourtant a priori de quoi il parle : durant la campagne des  municipales 1983 à Metz,  il eut l'idée de faire rédiger des tracts diffamatoires anonymes contre lui-même dans l'optique de jeter le discrédit sur un de ses concurrents..[***].

Mais comme le mot anonymat fait lien avec la sournoiserie, la mauvaise conscience, la dissimulation, les auteurs du sondage, peut-être piégés par le vocabulaire insidieusement pervers du proposant, recueillent une information banale : <<c'est pas beau, l'anonymat>>.

 

 

Alors  je signe.
Adamantane

 

A noter qu'une entreprise d'information citoyenne et de réveil des consciences, en apparence altruiste, a choisi courageusement l'approche paradoxale de se déclarer anonymale - si j'ose écrire -, non du fait de protection du nom de ses partenaires, mais en affichant l'anonymat dans sa raison sociale, ou plus exactement dans le libellé de son nom de domaine, associé à un point (d')org, tout comme ce blogue.

 

[*] L'anonymat (du grec ανώνυμος anonymos « sans nom » : ἀν = an = sans + όνυμα = onyma = nom ou renommée,) est la qualité de ce qui est sans nom ....ou sans renommée. Cette seconde acception n'est contextuellement pas crédible en matière de courrier. Quelqu'un dira j'ai reçu une lettre d'un illustre inconnu, si le signataire ne lui dit absolument rien - enfin, si son nom n'évoque rien pour lui, car si de plus il ne dit rien dans la lettre ! -, et non j'ai reçu une lettre anonyme.

A noter la possibilité de la lettre anonyme réduite à une feuille blanche, voire à une enveloppe vide, ou contenant un message ésotérique - les cinq pépins d'orange de Conan Doyle, ou la tache noire - ou marque noire, selon les traducteurs, pour the black spot - de Robert Louis Stevenson...-

 

[**] Dix petits nègres ( Ten little nigers, 1939) met en scène dix personnages, dont chacun a antérieurement causé la mort d'autrui.  Ils/Elles sont incités à se rendre sur une île et, bien qu'ils y soient alors seuls , sont mystérieusement exécutés l'un après l'autre, d'une façon qui s'ajuste aux dix couplets d'une comptine. Cette situation ferait les délices d'un profileur amateur de chansons enfantines...
Ce livre serait le septième ouvrage le plus publié au monde, tous genres confondus.

 

[***] Je cite ma source

Partager cet article

Repost 0
Published by Adamantane - dans Étonnement
commenter cet article

commentaires

Ariane Chambergeot 31/08/2010 23:26



Sur le site du Sénat, M. Masson se voit attribuer comme profession 
Ingénieur en chef des Mines.


Son CV ne mentionne pourtant, depuis pas mal d'années, que des fonctions électives, et surtout des participations à des commissions ou des présidences de syndicats intercommunaux...


Autrement dit, sa profession n'est pas Ingénieur en chef des Mines. La profession, c'est le nom du métier que l'on exerce... Sa
vraie profession est politicien professionnel, métier né d'une aberration démocratique.


Le site du Sénat accepte de perpétrer la confusion entre profession et titre.  A qui cette imprécision, non, ce mensonge sémantique profite-t-il ?


Autrement dit, pour M. Masson, Ingénieur en chef des Mines, c'est en fait un pseudonyme social. Si c'était vraiment mon métier, j'écrirais à mon député pour
suggérer un projet de loi obligeant les pseudonymés sociaux à déclarer la véritable nature de leur activité...